UltraFluid Modeler BETA2, le logiciel de modélisation Open-Source.

UltraFluid Modeler (UFM) est cours de développement mais il est disponible en daily build au téléchargement ent BETA 2 sur www.buildonthemetal.com.

Le code est disponible comme en Open-Source mais non compilable pour des raisons commerciales suite à sa finalisation. Les fichiers volontairement manquants sont les ressources graphiques (forms, icons, bitmap, menu, etc). L’accès au code source est sur Github.

Le logiciel permet de faire des diagrammes et de la visualisation. Par défaut, il est possible de faire des diagrammes simples avec des gabarits simples ou bien des diagrammes d’Infrastructure ou bien des diagrammes de Développement.

Le logiciel est le compagnon idéal des Architectes IT. Dans sa version BETA2, le logiciel est limité à 50 gabarits par application. Cela vous permet de tester et vous enregistrer pour la future date de lancement. Le produit sera disponible en plusieurs versions.

Exemple de modélisation de classes comme en UML

Le logiciel est un mix de Visio et PowerPoint et aussi simple à utiliser.

Exemple de diagramme plus visuel avec des gabarits

Si vous voulez faire partie du programme BETA User et Insider, inscrivez vous sur www.buildonthemetal.com.

Infeeny recrute des consultant(e)s Modern Apps et Azure !

Infeeny est l’ancien Gold Partner MC-NEXT

Infeeny, une société du groupe Econocom est un nouveau pure-player Microsoft. Vous voulez travailler dans des grands comptes sur des projets innovants, rejoignez-nous ! Nos consultants sont formés, éduqués, suivis, coachés via des events internes ou chez Microsoft. Ils passent des certifications. La formation et le coaching sont nos engagements les plus précieux. Nous faisons des articles technique pour Programmez via le partenariat avec la communauté technique des NET Azure Rangers, nous organisons des évents internes, nous sommes sur les salons avec Microsoft via les “Ask the Expert” via le programme MVP. Nous bénéficions du référencement Econocom dans le CAC40. Cela fait une énorme différence avec les autres pure-players qui sont des PMEs pour la plupart… Faites la différence entres les différents acteurs, choissiez le dynamisme de Infeeny.

En tant que leader technique NET, j’évolue dans un monde ou le Cloud Azure a une part prépondérante. Nous utilisons les technologies comme NET/NET Core, AKS (kubernetes), Docker, API Managament, Cognitive Services, Windows, Linux, SQL Server, SharePoint, Office 365, etc.

Venez tenter l’aventure ! Tentez votre chance

Vos contacts :

  • Pascale TOSTAIN (pascale.tostain@infeeny.com) – Recrutement
  • Michel HUBERT (michel.hubert@infeeny.com) – Direction Technique

UltraFluid Modeler BETA 2

UltraFluid Modeler est en BETA 2. Le soft est fait en C++ 64 bit Release et utilise le C++ Rest SDK de Microsoft pour le support JSON.

Vous pouvez le downloader ici: www.buildonthemetal.com

Rappel des diverses fonctionnalités:

  • Copy, Cut, Paste
  • Sélection simple, intuitive, de la première ligne, que les lignes, que des éléments
  • Ajout d’une image
  • Ajout d’un shape générique (rectangle, ellipse, étoire, flèche diverse, etc)
  • Ajout d’une zone de texte
  • Ajout d’un gabarit de Infrastructure (server AD, server Database, server Web, desktop, etc)
  • Ajout d’un gabarit de Dev (class, interface, enum, component, comment, package, etc)
  • Ajout d’un gabarit Diagram
  • Ajout d’un élément PLnning Task, Month ou Text
  • Modification des propriétés texte (police, taille, taille +, taille -, bold, italic, underline, strikethrough, fill, color)
  • Affichage des panneaux Solution, Class, Properties
  • Suppression d’un élément
  • Import de code C++ est dessin d’un gabarit par fichier
  • Dump des objets dans le panneau Debug
  • Module File Explorer : liste les fichiers et répertoires sous forme de gabarits
  • Ajoute un connecteur (flèche) entre deux gabarits
  • Déconnect un connecteur
  • Sélectionne un élément à partir d’une combo (nom de l’élément)
  • Augmente/Diminue la taille d’un élément par deux
  • Modifie la couleur de remplissage
  • Modifie la couleur de ligne
  • Modifie la largeur de ligne
  • Modifie la couleur de page
  • Zoom In/out
  • Sélection d’un zoom custom
  • Alignement du text gauche, centré, droite
  • Alignement des gabarits à gauche, à droie, au dessus, en dessous en fonction du premier sélectionné
  • Déplacement devant top, derrière -, devant +, derrière au fond
  • Sélection d’un élement pour le déplacer
  • Redimentionnement d’un élément
  • Group/Ungroup des éléments
  • Modification des propriétés dans la Property Grid
  • Load/Save de documents
  • Import/Export des documents au format JSON
  • Export des documents au format PNG

UltraFluid Modeler – Introduction

En 2011, j’étais en mission à la Banque de France dans un service d’Architecture Technique nommé SATIS. Nous faisions des dossiers d’Architecture pour les nouvelles applications pour qu’elles passent en commission pour obtenir ou ou non une ligne budgétaire dans la banque.

Nous faisons des diagrammes dans Visio et c’était moche. Il y avait des carrés, des gabarits serveurs, des images, des traits partout et c’était horrible. Chacun faisiat à sa sauce. Moi j’ai opté pour PowerPoint des fois pour faire, via les Office Shared Components, du dessin de carrés (items) avec du texte reliés à d’autre éléments. Il y avait du texte pour les flux, les numéros de port et les protocoles. Mes diagrammes n’étaient pas les plus moche.

En 2012, le service se donne l’ambition d’être pilote sur un logiciel d’Architecture d’Entreprise : ARIS IT Designer. Ce logiciel propose de faire de la modélisation et de stocker les diagrammes en base de données et possède un module de requétage pour savoir quels sont les diagrammes qui possèdent tel ou tel gabarit avec des propriétés. Exemple: je veux connaitre toutes les application qui ont de l’Oracle 8 ou du Windows Server 2003 R2 pour les mettre à jour. Je suis moteur pour faire pilote du programme. Je rencontre les gens du projet (code interne MATUR – modèle d’architecture technique et d’urbanisation de mémoire…). On me donne accès à l’outil. C’est visuellement dégueulasse : du Java… Par contre, il y a des modèles de gabarit, des modèles et des processus précablés, de la méthodologie. cela se sent et se voit. Tout est customsable et finalement en l’analysant, c’est un logiciel graphique sur lequel chaque élément peut se voir affecté des propriétés customs.

Mon collègue de l’époque, Jean-Nöel me dit: “Pic, tu me ferais ça en C++, fast & Fluid et on le propose à la BdF ?”

J’ai commencé par dessiner des gabarits simples (ligne, carré, ellipse, flèche, etc) puis des images. Ensuite, j’y ai introduit descgabarits images prédéfinies comme ceux des documents Microsoft Visio avec leur gabarits serveurs, database, web server, desktop, laptop, etc. Pui j’ai ajouté des gabarits comme en UML comme les classes, interfaces, enumérations, components, packages, comments… La, ça prend forme. J’ai ensuite ajouté la possibilité de modifier la couleurs de remplissage ou non, la couleur de contour ou non. Ensuite, j’ai ajouté la possibilité de modifier le texte des éléments (taille, police, bold, italic, underline, align left, center, right). Tout cela, ce sont des propriétés par défaut d’un gabarit. Un gabarit peut être déssiné, retaillé, déplacé, groupé, supprimé et connecté via une flèche avec un autre gabarit. Il peut passer devant, derrière, ou un cran en avant, un cran en arrière. Tout est accessible depuis un Ribbon au look Office 2020.

Une fonctionnalité est aussi utile. Elle permet de stocker du texte (comme dans Notepad) derrière un gabarit (Propriété Code) via l’onglet (Excel like en bas de la page). C’est une propriété d’un gabarit. J’ai un module qui importe des fichiers sur disk qet qui dump le contenu des fichiers dans la propriété Code. C’est bien pour aspirer les fichiers de code et faire un audit.

Une autre fonctionnalité et la posibilité de visualiser les fichiers et répertoires sur dique et de les explorer. C’est la fonctionnalité Folders.

Voilà, je suis prêt. Ou presque. OK, on est en 2020.

http://www.netazurerangers-fr.com/

Le produit est disponible en version limitée sur le site.

Toolkit Docker/Kubernetes Rangers

Le toolkit Kubernetes des NET Azure Rangers :

Tutorial NET Core Web APi C# Docker/Kubernetes sous Linux dans Programmez Avril 2020

Dans le le Programmez de Avril 2020, retrouvez un article technique qui vous expliquera en détail comment faire un déploiementd e Web API C# NET Core sur docker/kubernetes sous Linux Ubuntu 19.10.

On y détaillera les étapes suivantes:

  • la création du Web API en C# NET Core
  • la configuration docker et le dockerfile
  • le build de l’image
  • le push en registry locale de l’image docker
  • la configuration helm en YAML (Infra as Code) pour déployer le Web API
  • la supervision du cluster dans le portail k8s
  • l’utilisation de kubectl pour avoir les informations des services
Visual Studio Code sous Linux avec une fenêtre Terminal

Stay tuned.

Visual Studio Code, SSH, Linux, Kubernetes…

Après 3 semaines d’études de Kubernetes sous Linux, j’y vois déjà plus clair au niveau du tooling. Le fonctionnement sous Linux est indispensable pour bien comprendre comment cela fonctionne : le cluster, les pods, le proxy, les services, kubectl

bash sous Ubuntu 19.10
Visual Studio Code avec une fenêtre Terminal en ssh depuis Windows

L’apprentissage de Kubernetes est assez complexe au premier abord car les docs sont tordues. On est loin de la prise en main façon Microsoft. J’ai du me faire mal et lire un book Kubernetes Up & Running de O’Reilly et la version française que mon éditeur DUNOD m’a envoyé gratuitement (merci).

Sinon c’était des recherches sur le web pour trouver les commandes à renseigner dans le bash terminal. On avance doucement. Sur le papier c’est pas dur:

  • création du Web API en NET Core C# NET via console dotnet new WebAPI
  • création & build de l’image Docker
  • push de l’image en registry privée locale
  • création d’un déploiement avec helm sur k8s en pointant sur l’image en registry privée
  • vérification dans le portail k8S que tout est ok (vert)
  • kubectl get services => récupération du port du NodePort du service
  • chrome: host_linux:nodeport/webapi et ça marche !

ça c’est la théorie car la machine Linux, quand elle veut pas, y a moment de solitude. On n’est pas dans un environnement intégré Microsoft avec des assistants et de l’ai de partout. Là, c’est Terminal bash et tu te dém…. !

Si vous suivez mes tutos, vous vous en sortirai. Au pire des cas, vous m’envoyez un email. 🙂

Créer une Web API en C# avec NET Core 3.1 avec Docker et Kubernetes sur Linux Ubuntu

(Cet article est une overview. Tous les détails seront dans l’article en préparation pour Programmez).

Voilà le titre est assez long mais il représente bien le challenge.

Pourquoi ce post ? Je veux maîtriser Kubernetes. On nous baratine avec ça. Donc il faut s’y mettre, pas le choix. Microsoft nous parle de k8s matin midi et soir. Dans Azure, c’est incontournable. OK mais moi je dis plus fort :

  • j’ai le code source de k8s
  • je peux le downloader gratuitement
  • pourquoi j’irais dans Azure et que cela me coûterait mon crédit de 150$ mensuel ?
  • Et si je le faisais tourner sous Linux ? En local ?

Première étape, commander un PC Dell portable pour Ubuntu. ça c’est fait : j’ai un plan ! Un portable Pentium 8 GB de RAM, 1 TB de disk: 330€ euros. J’ai acheté un disque SSD à 50 euros et j’ai remplacé le SATA HD par le SSD et là, c’est machine de compétition pour une somme modique.

Ensuite, il faut aller sur https://ubuntu.com/ downloader Ubuntu 19.10. On télécharge Rufus pour booter sur une clé USB et le tour est joué.

Ensuite il faut installer gcc, g++, go, docker, microk8s et ensuite on joue.

Le support Kubernetes pour Ubuntu est assuré par MicroK8S: https://microk8s.io/ | https://ubuntu.com/kubernetes

MicroK8S est un package Linux fait pour les développeurs:

  • Conformant
  • Istio
  • Storage
  • Clustering BETA
  • Registry
  • GPGPU bindings
  • Dashboard
  • Metrics
  • Automatic Updates
  • Ingress
  • DNS
  • Linkerd, Fluentd
  • Knative
  • Kubeflow
  • Jaeger, Prometheus

L’installation se fait via :

  • sudo snap install microk8s –classic
  • sudo microk8s.status –wait-ready
  • sudo microk8s.enable dns dashboard registry
  • sudo microk8s.enable dns dashboard ingress
  • sudo microk8s.kubectl proxy –accept-hosts=.* –address=0.0.0.0 &
  • sudo microk8s.kubectl -n kube-system edit deploy kubernetes-dashboard -o yaml
  • => ajout de – –enable-skip-login dans spec:containers.args:

Ensuite, il faut installer NET Core 3.1: https://docs.microsoft.com/en-us/dotnet/core/install/linux-package-manager-ubuntu-1904

Avec NET Core installé, on créé une Web API : dotnet new webapi – o App

On build le truc dans une image Docker:

Je build la chose: sudo docker image build –pull -t aspnet3k8s:v1

j’ai pushé l’image dans une registry privée:

  • sudo docker tag aspnet3k8s:v1 localhost:32000/aspnet3k8s
  • sudo docker push localhost:32000/aspnet3k8s

Pour le déploiement de l’image Docker dans Kubernetes, il faut au préalable l’avoir poussée dan une registry privée.

Ensuite on va faire de l’infra as code avec du YAML pour pousser le deploiement dans kubernetes. L’IaC est variabilisée et les valeurs sont les suivantes:

Je fais le déploiement avce helm, le package manager kubernetes:

christophep@christophep-Inspiron-15-3573:~/dev$ helm install aspnet3release4 ./chart/
NAME: aspnet3release4
LAST DEPLOYED: Sat Feb  1 04:21:00 2020
NAMESPACE: default
STATUS: deployed
REVISION: 1
TEST SUITE: None

On check les status avec :

microk8s.kubectl get all –selector app=aspnet3core

On essaie d’accèder au cluster: ça marche

Le portail Kubernetes nous montre que tout est OK: L’url est http://localhost:8001/api/v1/namespaces/kube-system/services/https:kubernetes-dashboard:/proxy/

Conclusion: Ce PoC montre qu’installer Kubernetes est simple et gratuit pour le développement. Nul n’est besoin d’aller dans Azure et de consommer du crédit en $. Linux fait l’affaire. De plus, avec .NET Core, les développeurs Microsoft ne perdent pas leur bossoles. Le déploiement est fait via de l’infra as code et le paramétrage se fait en ligne de commande. IL y donc du Dev et du Ops.