UltraFluid Modeler – Introduction

En 2011, j’étais en mission à la Banque de France dans un service d’Architecture Technique nommé SATIS. Nous faisions des dossiers d’Architecture pour les nouvelles applications pour qu’elles passent en commission pour obtenir ou ou non une ligne budgétaire dans la banque.

Nous faisons des diagrammes dans Visio et c’était moche. Il y avait des carrés, des gabarits serveurs, des images, des traits partout et c’était horrible. Chacun faisiat à sa sauce. Moi j’ai opté pour PowerPoint des fois pour faire, via les Office Shared Components, du dessin de carrés (items) avec du texte reliés à d’autre éléments. Il y avait du texte pour les flux, les numéros de port et les protocoles. Mes diagrammes n’étaient pas les plus moche.

En 2012, le service se donne l’ambition d’être pilote sur un logiciel d’Architecture d’Entreprise : ARIS IT Designer. Ce logiciel propose de faire de la modélisation et de stocker les diagrammes en base de données et possède un module de requétage pour savoir quels sont les diagrammes qui possèdent tel ou tel gabarit avec des propriétés. Exemple: je veux connaitre toutes les application qui ont de l’Oracle 8 ou du Windows Server 2003 R2 pour les mettre à jour. Je suis moteur pour faire pilote du programme. Je rencontre les gens du projet (code interne MATUR – modèle d’architecture technique et d’urbanisation de mémoire…). On me donne accès à l’outil. C’est visuellement dégueulasse : du Java… Par contre, il y a des modèles de gabarit, des modèles et des processus précablés, de la méthodologie. cela se sent et se voit. Tout est customsable et finalement en l’analysant, c’est un logiciel graphique sur lequel chaque élément peut se voir affecté des propriétés customs.

Mon collègue de l’époque, Jean-Nöel me dit: “Pic, tu me ferais ça en C++, fast & Fluid et on le propose à la BdF ?”

J’ai commencé par dessiner des gabarits simples (ligne, carré, ellipse, flèche, etc) puis des images. Ensuite, j’y ai introduit descgabarits images prédéfinies comme ceux des documents Microsoft Visio avec leur gabarits serveurs, database, web server, desktop, laptop, etc. Pui j’ai ajouté des gabarits comme en UML comme les classes, interfaces, enumérations, components, packages, comments… La, ça prend forme. J’ai ensuite ajouté la possibilité de modifier la couleurs de remplissage ou non, la couleur de contour ou non. Ensuite, j’ai ajouté la possibilité de modifier le texte des éléments (taille, police, bold, italic, underline, align left, center, right). Tout cela, ce sont des propriétés par défaut d’un gabarit. Un gabarit peut être déssiné, retaillé, déplacé, groupé, supprimé et connecté via une flèche avec un autre gabarit. Il peut passer devant, derrière, ou un cran en avant, un cran en arrière. Tout est accessible depuis un Ribbon au look Office 2020.

Une fonctionnalité est aussi utile. Elle permet de stocker du texte (comme dans Notepad) derrière un gabarit (Propriété Code) via l’onglet (Excel like en bas de la page). C’est une propriété d’un gabarit. J’ai un module qui importe des fichiers sur disk qet qui dump le contenu des fichiers dans la propriété Code. C’est bien pour aspirer les fichiers de code et faire un audit.

Une autre fonctionnalité et la posibilité de visualiser les fichiers et répertoires sur dique et de les explorer. C’est la fonctionnalité Folders.

Voilà, je suis prêt. Ou presque. OK, on est en 2020.

http://www.netazurerangers-fr.com/

Le produit est disponible en version limitée sur le site.